Tableau des matières

Dans ce premier article, vous trouverez des informations sur le cycle de la plante de cannabis, la reproduction et les besoins croissants. C’est un aperçu de la croissance de la marijuana, des semences à la récolte. Nous mettrons à jour et publierons bientôt de nouveaux contenus!

Cultiver du cannabis à la maison, ce n’est pas difficile du tout et c’est très gratifiant, mais il faut des connaissances et des efforts.

Plants de cannabis

Alors, par où commencer lors de la culture du cannabis? Parlons de la plante.

Les plants de cannabis peuvent être des mâles, des femelles ou des hermaphrodites. Cela signifie que chaque plante a des organes reproducteurs mâles ou femelles. Les plants de cannabis femelles produisent des fleurs femelles ou des « bourgeons » et, pour produire des graines, elles doivent être pollinisées par une plante de cannabis mâle.

Lorsque les plantes femelles sont privées du pollen végétaux mâle, elles produisent des bourgeons plus gros et plus gros, sans graines. Ceux-ci sont généralement appelés “sinsemilla” (« pas de semences » en espagnol) et c’est le produit le plus couramment trouvé dans les dispensaires, les magasins et les rendements de croissance à domicile.

bourgeon de cannabis guéri
Bourgeon de cannabis guéri. PH: David Cardinez

La reproduction de la plante de cannabis peut être sexuelle ou asexuée.

Plants de cannabis féminins

Les plants de cannabis femelles produisent des inflorescences (grappes de petites fleurs) ou des « bourgeons ». Ces bourgeons contiennent la plus grande concentration de cannabinoïdes dans la plante. C’est pourquoi beaucoup de producteurs mettent tous leurs efforts dans la récolte des bourgeons les plus gros et les plus givrés.

Les plants de cannabis commencent habituellement à montrer des rapports sexuels avec des pré-fleurs, autour de la semaine 4-6 à partir de graines. Les pré-fleurs femelles ressemblent à une paire de poils blancs. En fait, les pistils ou « poils » sont les structures reproductrices femelles de la plante et c’est là qu’ils produisent les graines.

Pour en savoir plus…

Étape tardive de floraison de plante de cannabis
Plante de cannabis – stade de floraison tardive.
PH: Robert Baker

Plants masculins de cannabis

Les plants de cannabis mâles produisent des fleurs mâles, mais elles ne sont pas capables de produire des bourgeons. Ces fleurs mâles ressemblent à de petites « boules » ou « bananes » et contiennent des grains de pollen, mais pas de trichomes. Les grains de pollen contiennent des gamètes mâles (spermatozoïdes). Longue histoire courte, lorsque le pollen trouve des pistils compatibles, le sperme est transféré à l’ovule, et la plante femelle commence à produire des graines.

Pour en savoir plus…

Pré-fleurs femelles et mâles de cannabis

Hermaphrodite Plants de cannabis

Les plants de cannabis sont fondamentalement diocésains (ils ont des organes sexuels masculins et féminins chez des individus distincts), mais parfois monoecious Plantes de cannabis peuvent se produire, et ils sont communément appelés « hermaphrodites » ou « hermies ». Ces plantes ont des organes mâles et femelles dans le même individu. En fait, il existe deux types de plantes de cannabis monoecious:

Les « vrais hermaphrodites » ont des organes mâles et féminins, mais dans différentes parties de la plante.

Les « plantes mixtes » ont des organes sexuels ressemblant à des « bananes » ou à des« nanners »qui poussent à partir de plantes femelles. Ces « bananes » sont en fait des sacs de pollen et peuvent polliniser eux-mêmes et même nos plantes femelles.

L’hermaphroditisme n’est pas désiré dans les cultures de cannabis. La majorité des producteurs sortent les plantes hermaphrodites immédiatement après les avoir identifiés.

Pour en savoir plus…

Hermaphrodite Cannabis pré-fleurs

Voici quelques facteurs qui mènent à l’hermaphroditisme :

  • stress végétaux
  • températures élevées
  • carences nutritionnelles
  • pourriture des racines
  • fuite de lumière dans les périodes sombres
  • mauvaise génétique
Vue de l'accueil de l'application "Grow with Jane"

“Grow with Jane”, l’application pour la culture domestique de cannabis.

Suivez vos activités et les arbres.

Planifiez à l’avance en définissant rappels répétables .

Avoir informations intelligentes personnalisé pour votre culture.

Partagez votre travail avec une communauté d’individus partageant les mêmes idées apprendre à mieux grandir.

Obtenez “Grow with Jane”

Graines de cannabis

Sexe végétauxPériode de floraison
Régulierphotopériodique
FéminiséesAutomatique

Graines de cannabis régulières

Cultiver régulièrement des graines de cannabis est l’un des moyens les plus populaires et les plus faciles de cultiver des plantes de marijuana. Il est plus facile de trouver et de produire des graines de cannabis régulières, et elles sont évidemment moins chères que les graines féminisées. Ces graines peuvent produire des plantes mâles ou femelles.

Graines de cannabis féminisées

De nombreux producteurs achètent des graines de cannabis féminisées et commencent leurs récoltes en sachant qu’ils n’élèveront que des plantes femelles. Ils le font pour éviter de gaspiller des ressources et d’avoir à attendre jusqu’à ce que les semences régulières montre son sexe. Les graines de cannabis féminisées ne produiront que des plantes femelles. Ils peuvent être coûteux, mais vous savez que vos ressources (engrais, lumière, sol, espace…) sont utilisées à pleine capacité dans les plantes qui développeront des fleurs de cannabis femelles.

Le cannabis est une plante annuelle, sa période de floraison est déterminée par les saisons et quand le cycle se termine, la plante meurt. Le photopériodisme est une réponse développementale aux changements de durée dans les cycles des périodes de lumière et d’obscurité.

À l’extérieur, les plants de cannabis poussent au printemps et poussent au stade végétatif au printemps et en été, lorsqu’ils commencent à fleurir. Lorsque l’automne arrive et que les jours commencent à se raccourcir, les plants de cannabis cessent de croître en taille et développent plutôt des bourgeons gras et résineux, dans le but d’être pollinisateurs.

sachet scellé de graines de cannabis

Graines de cannabis photopériodiques

Le cannabis, selon sa réponse photopériodique, est considéré comme une plante de courte journée. Cela signifie qu’il commence à fleurir et à produire des bourgeons au lieu de croître en taille en automne lorsque les jours raccourcissent. Pour reproduire ce processus à l’intérieur, les producteurs raccourcissent habituellement la période de lumière de 18 heures de lumière et 6 heures d’obscurité (18/6) à 12 heures de lumière et 12 heures d’obscurité (12/12).

Si la plante continue à vivre sous un régime de lumière de 18/6 heures, elle restera au stade végétatif et ne commencera pas à fleurir. C’est une bonne idée si vous cultivez des plantes mères pour le clonage.

Graines de cannabis à autofloraison

Autofloraison Les graines de cannabis produisent des plantes femelles qui n’ont pas besoin de conditions photopériodiques pour passer du stade végétatif au stade de floraison. Ils sont conçus pour commencer à fleurir à une période de temps fixe, malgré les conditions environnementales et les stimuli lumineux. Cela fait du cannabis autofloraison un bon choix pour les cultivateurs débutants parce qu’ils n’ont pas à se soucier de deviner si la plante est mâle ou femelle ou quand changer la photopériod. Ils ont des cycles de vie fixes et plus courts afin qu’ils se développent plus rapidement que les souches photopériodiques.

Clonage de cannabis

Cultiver du cannabis sans graines est non seulement possible, mais en fait un moyen efficace de cultiver des plants de cannabis.

Les producteurs clonent habituellement la plante qui a leurs traits préférés et/ou celle qui semble plus saine. Cette plante devrait être dans la troisième ou quatrième semaine de croissance végétative. Les producteurs prennent habituellement les boutures avant l’apparaître des pré-fleurs. Les clones ont le même âge que leur mère, de sorte que ces boutures peuvent être mises à fleurir une fois qu’ils ont établi, même si elles sont minuscules; ou vous pouvez les laisser pousser autant que vous voulez avant de les mettre à la fleur. Les producteurs s’attentionnt à ces traits pour prendre leur décision : goût/arôme, vigueur, rendement, puissance et apparence.


Cannabis Exigences croissantes

Milieu de croissance

Les principales fonctions et exigences d’un milieu de croissance sont : fournir un soutien physique à la plante, permettre la respiration des racines et retenir l’eau et les nutriments disponibles pour la plante. Tant que les racines ont un espace raisonnable, la bonne quantité d’eau, une bonne aération, et les nutriments disponibles, votre plante se développera stable et saine. Si l’un de ces facteurs est absent, la plante est tenue de connaître des problèmes de culture.

Un milieu de culture, également connu sous le nom de substrat, est le matériau ou le mélange dans lequel les racines de votre plante poussent et prospèrent, par exemple, le sol, la fibre de coco, l’eau, etc.

Cultiver du cannabis dans le sol

Le mélange du sol est un excellent milieu pour commencer à croître, à condition qu’il ait le bon équilibre entre les solides (matière organique et inorganique) et les espaces vides, où l’air et l’eau couleront. L’aération est un facteur clé pour garder les racines saines. Pour éviter le compactage du sol, vous devez ajouter des matériaux tels que la perlite, la vermiculite ou la coco de coco afin que les racines puissent se développer dans les espaces poreux entre les particules solides.

Préparation du sol Culture de cannabis
Préparation du sol. PH: Neslihan Gunaydin

Il existe de nombreux mélanges commerciaux de sol avec des nutriments ajoutés de sorte que vous n’avez pas à vous soucier de l’application de tout autre au début. Vous pouvez également préparer votre propre mélange de sol et ajouter les nutriments nécessaires pour chaque étape.

Cultiver du cannabis en culture hydroponique

Cultiver du cannabis sans sol est possible, et c’est l’une des méthodes les plus productives pour obtenir de grands rendements en quelques mois.

Est-il difficile de cultiver du cannabis en culture hydroponique? Pas du tout, mais il faut un investissement initial dans le temps et la mise en place, et quelques soins supplémentaires.

Semis de cannabis dans le système hydroponique
Semis de cannabis dans un système hydroponique.
PH: Alicia M

La « culture hydroponique » comprend de nombreuses méthodes populaires et efficaces de culture du cannabis, dans lesquelles les racines des plantes sont exposées à une solution d’eau infusée d’éléments nutritifs et pompée à l’air. Vous pouvez choisir entre différentes configurations, telles que la culture en eau profonde, le reflux, et le débit ou le système goutte à goutte pour nommer certains d’entre eux. Il existe également de nombreux types de substrats pour aider les racines à s’ancrer, comme la perlite, les galets d’argile et la laine de roche.

Ces méthodes sont connues pour offrir un rendement plus rapide et plus abondant, mais elles nécessitent un investissement plus élevé de temps et d’argent. Dans le processus, vous devrez surveiller et garder une trace de l’apport des nutriments végétaux, la température de contrôle, le pH et les changements de ppm entre autres facteurs.

Cultiver du cannabis dans la fibre de coco

La fibre de coco est faite de fibre de cosse de noix de coco et elle est connue pour être un excellent substrat de culture. Il peut être utilisé seul ou mélangé avec du sol et de la perlite pour une meilleure aération. Il est idéal pour éviter le compactage du sol et pour retenir l’eau et les nutriments sans noyer les racines. Comme la coco coir est un milieu inerte, il est essentiel d’ajouter la quantité correcte de nutriments pour chaque étape pour nourrir les plantes si elle est utilisée seule.

L’eau

La qualité de l’eau varie beaucoup selon votre emplacement.

Il peut passer de l’eau dure (haute teneur en minéraux dissous) ou de l’eau douce (très peu de teneur en minéraux ou aucune). L’essai du pH de l’eau est crucial, quelle que soit la source.

Cannabis aime une lecture de pH entre 6-7.

Eau du robinet

L’eau du robinet ou du puits est généralement correcte en ce qui concerne il a des niveaux corrects de pH (il peut avoir besoin d’un peu d’ajustement) et un faible ppm. Il contient normalement des minéraux comme le calcium, le magnésium, le fer et le cuivre dont la plante peut faire usage. Au contraire, l’eau filtrée, par exemple par RO (Osmose inverse), peut ne plus avoir de minéraux. L’eau dure n’est pas recommandée pour arroser les plantes et n’est pas recommandée pour les clones.

Eau d’osmose inverse

Cultiver du cannabis avec de l’eau RO est une autre option populaire dans les endroits où l’eau douce et propre est une ressource rare. L’osmose inverse est une méthode de filtration qui peut éliminer jusqu’à 95-99% des sels dissous dans n’importe quel échantillon d’eau. Vous pouvez utiliser de l’eau filtrée par osmose inverse, mais ph peut être plus difficile à régler. Vous devrez ajouter tout le micro et le macronutriment nécessaires à la solution d’arrosage.

Les nutriments

Les principaux engrais que la plante de cannabis doit développer sont l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K).

N est la clé pendant la croissance végétative, avec des niveaux inférieurs de P et K. Lorsque la plante commence à fleurir, les concentrations de P et de K doivent être augmentées progressivement, tandis que les concentrations de N sont abaissées. C’est pourquoi il existe des engrais spécifiques pour la croissance végétative et la floraison.

D’autres nutriments secondaires seront nécessaires pour le développement correct de la plante. Il s’agit de magnésium (Mg), calcium (Ca) et soufre (S).

Enfin, les micronutriments sont nécessaires mais en concentration minimale. Il s’y a le zinc (Zn), le manganèse (Mn), le fer, (Fe), le bore (B), le chlore (cl), le cobalt (co), le cuivre (Cu), le molybdène (Mb) et le silicium (Si).

Plusieurs marques d’engrais offrent des kits d’engrais spécialement formulés pour chaque étape avec les nutriments nécessaires. Il est recommandé de commencer par la dose indiquée par le fabricant ou même un peu plus faible pour éviter la saturation et augmenter progressivement les quantités jusqu’à ce que les résultats souhaités soient atteints. Veillez à ce que si vous dépassez les quantités requises, la plante peut subir du stress, des dommages et même mourir d’une fécondation excessive.

Ces kits d’engrais apportent déjà dans leurs formules tous les éléments chimiques essentiels et sont sous une forme disponible pour la plante. Un soin particulier doit être pris avec la qualité de l’eau d’irrigation et le substrat initial. La plante a besoin d’un milieu de croissance qui fournit un soutien, des nutriments et l’aération des racines pour être en mesure d’absorber l’eau et la solution d’engrais choisie.

Lumière

Les cultures de cannabis en plein air prospèrent sous la lumière du soleil, mais qu’en est-il des cultures de cannabis à l’intérieur?

Tout d’abord, les ampoules à incandescence ne sont pas recommandées pour la culture du cannabis à n’importe quel stade.

Plante de cannabis fleurissant à l’intérieur
Plante de cannabis fleurissant à l’intérieur.
PH: Micripper

Ce sont les types les plus utilisés de lampes pour la culture du cannabis

Lampes fluorescentes (CFL)

Ce sont l’une des lampes les moins chères et les plus efficaces pour la culture du cannabis. Ils consomment moins d’électricité que les autres options et produisent moins de chaleur, ont un spectre lumineux adéquat. Ces lampes conviennent aux jeunes plantes car elles ne les brûlent pas. Ils produisent moins de rendement que les lampes LED mais ils sont beaucoup moins chers.

Lampes de culture à décharge à haute intensité (HID)

Les HID les plus populaires pour la culture à domicile de cannabis sont l’halide de métal (MH) pour le stade végétatif. et le sodium haute pression (HPS) pour le stade de floraison. Ils viennent généralement avec un réflecteur et un ballast. Ils sont plus chers que les lampes CFL et produisent beaucoup de chaleur, de sorte que la ventilation est cruciale pour atteindre de bons rendements dans les espaces réduits en utilisant ces lumières.

Lumières LED

Cultiver du cannabis avec des lumières led est devenu une technique très populaire au cours des dernières années. Les panneaux lumineux LED sont aujourd’hui disponibles avec un spectre complet de lumière nécessaire par la plante pour l’ensemble du cycle et produisent des rendements plus abondants que d’autres options. Ils ne produisent pas beaucoup de chaleur ou de bruit et sont très durables, mais peuvent être coûteux au début. Les lampes de culture à LED se présentent sous différentes présentations, et c’est à chaque producteur de trouver sa configuration parfaite.

Cultiver la distance lumineuse : jusqu’où placer une lumière de croissance de vos plantes

Conseil : faites toujours le « test à la main », en plaçant vos mains sur le dessus de vos plantes pendant 30 secondes. Si elle se sent comme trop de chaleur pour votre main, c’est probablement trop pour la plante aussi, alors montez votre lampe jusqu’à ce qu’il se sente chaud, mais pas chaud. Vous saurez qu’ils reçoivent trop de lumière, parce que les feuilles semblent enroulées et brûlées. Si c’est le cas, déplacez vos lumières vers le haut et faites également le « test de main ».

Vous saurez que vos plantes sont à beaucoup de lumière si vous voyez les feuilles de ventilateur se tournant vers la lumière au lieu d’être dans leur position semi-horizontale normale. Cela signifie que vous devez positionner cette lumière un peu plus loin. Si vous ne le faites pas, les colas supérieurs brûlent ou vos plantes sont stressées et poussent à un rythme plus lent. En outre, recherchez des signes de blanchiment (feuilles de blanc) et si vous en voyez, il y a un autre signe que vous devez déplacer vos lumières vers le haut.

Air

L’aération est fondamentale pour toute plante à cultiver sainement et les plantes de cannabis ne sont pas une exception. Grandir à l’extérieur ne présente aucun problème. Dans un environnement intérieur est la clé d’avoir un bon ventilateur d’échappement, un apport constant d’air frais et un ventilateur supplémentaire pour déplacer l’air à l’intérieur de l’environnement. Les plantes de plus en plus saines et plus fortes.


Cycle de vie des plantes de cannabis

Lorsque nous sommes sur le point de commencer à cultiver du cannabis, nous posons tous la même question : combien de temps faut-il de la graine à la récolte? Nous voulons voir les résultats (bourgeons) dès que possible. Si vous grandissez à l’intérieur, le processus est beaucoup plus court et vous pouvez même le contrôler comme vous s’il vous plaît. Si vous cultivez à l’extérieur, la plante vivra pendant plusieurs mois tout au long de son cycle de vie naturel.

Réponse courte : Le cannabis peut prendre de 3 à 5 mois pour pousser à l’intérieur et jusqu’à 8 mois à l’extérieur.

Germination des graines de cannabis (3 à 10 jours)

C’est ainsi que commence la vie de la plante de cannabis. Une graine viable semble brune avec quelques rayures, dure au toucher et sèche. Si elle se sent faible ou blanche ou vert clair, c’est probablement une graine non développée et elle ne produira pas une plante saine.

Pour germer, les graines de cannabis ont besoin d’humidité, d’air et d’eau. Il est préférable de les garder dans un endroit sombre et humide, par exemple entre deux assiettes dans une serviette amortie. Lorsque la graine s’ouvre et commence à montrer la première racine de robinet blanc, il est temps de la mettre dans son prochain milieu de croissance. Cette racine commence à se développer et finalement la plante produit les deux premières feuilles ovales, appelées cotyléons. Maintenant, c’est un semis!

racine de robinet de germination de graine de cannabis

Stade de semis (2 à 3 semaines)

La petite plante de cannabis commence à produire des feuilles dentelées, mais pas les feuilles numérisées que nous connaissons tous, seulement des folioles dentelés simples. Au fur et à mesure que la plante pousse, de nouvelles feuilles avec plus de folioles commencent à se développer jusqu’à ce que la plante produise les feuilles numérisées caractéristiques avec des bordures dentelées que nous pouvons tous identifier comme feuilles de ventilateur de cannabis. Lorsque ces feuilles apparaissent, la plante entre dans le stade végétatif.

Stade végétatif (3 à 16 semaines)

Le temps pour le stade végétatif à l’intérieur est à votre préférence. La plupart des cultivateurs végétaliser leurs plantes d’intérieur pendant 4-8 semaines, selon la taille de la plante désirée. Les plants de cannabis peuvent commencer à fleurir à partir de la 3e semaine du stade végétatif, mais ces plantes seront plus petites. Donner à vos plantes plus de temps végétatif se traduira par de plus grandes plantes et plus susceptibles de produire des rendements plus élevés. La plupart des producteurs choisissent de laisser les plantes végéter plus longtemps parce que leur donner plus de temps pour cultiver se traduit par de plus grandes plantes.

Pour entrer dans la phase de floraison dans les cultures intérieures, la photopériod doit être changée en un horaire de 12 heures de lumière / 12 heures d’obscurité.

Stade de floraison (8 à 11 semaines)

Les phases de floraison et de floraison sont essentiellement la même chose, mais dans ces 7-9 semaines, les plantes passent par de nombreux changements. Il est généralement divisé en semaines ou trois étapes.

Phase d’initiation à la floraison

De la semaine 1-3 plantes s’étirent et poussent en taille et en hauteur, commencent à fleurir (produisant des pré-fleurs ou des « cheveux »). C’est le meilleur moment pour former vos plantes si vous voulez le faire.

Phase de floraison moyenne

De la semaine 4-5 plantes cessent de croître en taille et commencent à croître, engraisser leurs bourgeons et assombrir leurs pistils.

Floraison tardive / Phase de maturation

Au cours des trois dernières semaines, ce sont les bourgeons qui prennent le plus de poids. Commencez à vérifier les trichomes pour les signaux ou la maturation pour savoir quand récolter. N’oubliez pas de rincer vos plantes avant la récolte.

Nous vous recommandons de lire la description de chaque souche et de suivre leurs instructions croissantes. Commencez à surveiller les trichomes et les pistils change autour de la semaine 7 avec une loupe ou une loupe.

Combien de temps prend l’étape de floraison?

La durée du stade de floraison varie d’une souche à l’autre.

La période de floraison des souches d’indica est généralement d’environ 8 semaines, mais elle peut prendre jusqu’à 10 semaines. Les souches sativa peuvent prendre jusqu’à 10-12 semaines. En règle générale, les souches hybrides prennent jusqu’à 6-10 semaines pour se développer pleinement.

Vers la semaine 8 de la phase de floraison, les bourgeons vont commencer à engraisser rapidement. Vous verrez que les trichomes et les pistils mûrissent et changent de couleur. C’est à chaque producteur le moment de récolte, en fonction des effets et des saveurs désirées. Habituellement, lorsque les trichomes passer de transparent à une couleur laituse / blanc-ish (et peut-être 10% d’entre eux deviennent ambre), votre plante est prête pour la récolte.

Suivez votre récolte avec Grow with Jane

Aimeriez-vous suivre vos cultures et apprendre à signaler la culture du cannabis? L’application et la plate-forme Grow with Jane sont l’outil idéal pour planifier et surveiller vos cultures. Vous obtiendrez un journal complet des plantes ou Growlog avec toutes vos photos, données, rappels et notes. Le tout au même endroit.

Vue de l'accueil de l'application "Grow with Jane"

“Grow with Jane”, l’application pour la culture domestique de cannabis.

Suivez vos activités et les arbres.

Planifiez à l’avance en définissant rappels répétables .

Avoir informations intelligentes personnalisé pour votre culture.

Partagez votre travail avec une communauté d’individus partageant les mêmes idées apprendre à mieux grandir.

Obtenez “Grow with Jane”

Récolte de cannabis à la maison

Vos plantes sont enfin prêtes, ou c’est ce que vous pensez. Comment savoir quand récolter vos plants de marijuana? Il suffit de les regarder et ils vont vous montrer!

Quand récolter mes plants de marijuana

Les pistils sont ces petits « poils ». Ils commencent blanc et que la plante mûrit, ils deviennent plus foncés et le curling jusqu’à ce qu’ils soient bruns. Les trichomes sont de petites glandes résineuses (ce « gel ») et elles changent également de couleur à mesure qu’elles mûrissent.

Bourgeon de cannabis avec des trichomes blancs
Trichomes blancs de bourgeon de cannabis. PH: caliz-sq

Vous aurez besoin d’une loupe pour les voir correctement, ils ressemblent à des sucettes. Les trichomes commencent clairement et en toute transparence. Quand ils deviennent blancs laitux et que certains d’entre eux sont ambrés, c’est le meilleur moment pour récolter. S’ils sont tous ambre / brun, il est probablement trop tard.

Regardez toujours vos bourgeons à l’aide d’une loupe ou d’une loupe et recherchez :

Pistils
  • 50-70% brun – jeune, marijuana légère
  • 70-90% brun – marijuana mûre et lourde
  • 90-100% brun – forte, marijuana lourde
Trichomes
  • Trichomes clairs – attendez un peu plus longtemps
  • Trichomes blancs/ambrés laiteuses – prêts pour la récolte
  • Tous les trichomes ambrés – trop mûrs

Nous préférons regarder l’évolution du trichome parce que c’est une méthode plus précise. Les pistils peuvent changer de couleur en raison de modifications environnementales telles que l’humidité élevée et pas nécessairement parce que la plante est prête à récolter.

Comment récolter des plantes de marijuana

Coupez la plante à sa base, puis fixez-la (suspendue à l’envers) avec un fil ou similaire. Couper les grandes feuilles de ventilateur et garder les feuilles de sucre avec des trichomes. Coupez vos bourgeons comme vous le souhaitez avant de sécher et de guérir.

Comment sécher la marijuana

Accrochez toute la plante pour sécher à l’envers avec un fil ou similaire, ou accrocher les branches individuelles. Allumez un ventilateur et visez-le juste sous les bourgeons, en gardant l’humidité autour de 45% et la température en dessous de 20º Celsius. Assurez-vous que la pièce est sombre, et le ventilateur extracteur est en cours d’exécution.

Le processus de séchage peut durer 10 et 14 jours. Regardez-les tous les jours et assurez-vous qu’aucun moule ne pousse. Si vous en trouvez, coupez ce bourgeon et jetez-le avant qu’il ne pousse sur vos bourgeons.

L’exposition à l’oxygène et à la lumière entraîne la dégradation du THC. Pour protéger vos précieux bourgeons, gardez-les dans des contenants scellés, dans un endroit sombre et en dessous de 20ºC.

Comment guérir la marijuana

Gardez ces bourgeons dans des pots en verre ou similaires et ouvrez-les une fois par jour jusqu’à ce qu’ils soient guéris.

N’essayez pas d’accélérer ce processus. Les bourgeons ont besoin de temps pour sécher et guérir afin d’augmenter l’odeur et de faire ressortir les saveurs du bourgeon (terpènes). Le séchage affecte l’odeur des bourgeons en brisant la chlorophylle, en enlevant le goût de l’herbe.